0

Depuis le VIIème siécle, où a été fondé le premier ermitage, l’ histoire de la vallée de Senones, au carrefour de  grands axes, a connu un destin politique original jusqu ‘à la Révolution Française où sa vocation est devenue industrielle.

La principauté de Salm-Salm s’étendait sur une partie de ce qui est actuellement trois départements :

le territoire  de Pierre-percée (54), le territoire de Grandfontaine (67) et le territoire de Senones( Vosges)

Ce petit état fut  indépendant jusqu ‘en 1793.
Sa naissance s’est intimement liée à l ‘abbaye de Senones, protégée dès le XIIè siècle par les comtes, puis les  princes de Salm. A Senones, ancienne capitale de la principauté de Salm, l’abbaye fut jusqu’à la révolution une importante abbaye lorraine, convoitée par rois, comtes et évêques.

La principauté fut très prospère grâce à l ‘exploitation des forêts, l’exploitation des mines de Framont (mines de
fer à Grandfontaine), mines de pierres ou des ardoisières de La Crache , et l ‘agriculture. Les moines bénédictins de l ‘abbaye étaient des érudits ; le plus célèbre fut l ‘abbé Don Calmet (1672-1757) ; il a marqué l ‘histoire de l ‘abbaye en favorisant son rayonnement intellectuel par ses écrits et a enrichit la bibliothèque en rassemblant une grande collection (médailles, manuscrits, fossiles…)

Au XVIIIè siècle, peu avant le rattachement de la Lorraine à la France, le prince Nicolas-Léopold de Salm-Salm  réussit à négocier l’ indépendance de son territoire avec le pouvoir de justice, finances, armée.
La principauté de Salm-Salm devient française à la Révolution ; ses biens et ceux de l’abbaye furent confisqués et vendus comme biens nationaux ; livres et tableaux constitueront les premiers fonds des musées et bibliothèques de Saint-Dié et d’Epinal.

A partir du 19è siècle, se créa la première industrie textile : la première filature mécanique de coton fut construite en 1805 par John Heywood ( aïeul de la famille Seillière dont le Baron Frédéric Seillière fut propriétaire de la Manufacture de Senones au Second Empire)
Cette industrie fera vivre les vallées de la région pendant deux siècles et s’étendra dans toute la région puis disparaitra progressivement à partir des années 1960

Le centre historique de Senones

rassemble dans l’écrin des 3 places qui se succèdent le témoignage des fondements de la ville . Les bâtiments conventuels ont conservé leur configuration, excepté l’église qui a été reconstruite à partir de 1860 et qui a gardé son clocher médiéval.On peut y admirer la vaste bibliothèque les grandes cours de l ‘abbaye, le cloître et se promener dans les jardins, A deux pas de ce bel ensemble architectural,le palais abbatial et son bel son escalier d’honneur orné d’une grille en fer forgé de  Jean Lamour, les demeures princières du centre-ville témoignent de la grandeur de la dynastie des Salm; on peut également voir les anciennes usines de l’industrie textile. Des visites guidées sont la meilleure façon de découvrir ces lieux.(s’adresser à l’office du tourisme)

L’ abbaye de Moyenmoutier :

Au milieu d’Étival-Clairefontaine et de Senones, s’élève la majestueuse baroque : Moyenmoutier. Fondée en 671 par SaintHydulphe,elle a abrité à plusieurs reprises l’élite savante de
l’ordre des bénédictins. Venez découvrir entre autres la magnifique façade de l’abbaye, cachée pendant près de deux siècles par des bâtiments industriels ainsi que les jardins
ayant retrouvés leur lustre d’antan. La visite guidée s’effectue uniquement sur inscription auprès de l’Office de Tourisme du Pays des Abbayes au 03 29 57 91 03. Rendez-vous à 10h
devant l’abbaye. Tarifs : 3€ (adulte), 1,50€ (enfant).

Profitez des nombreuses animations en juillet-août :

La relève de la garde : une section du régiment de la Garde de Salm a été reconstituée et effectue les cérémonies de la relève de la garde et de la présentation du drapeau, animations pour les enfants, festival des abbayes :le festival propose des concerts classiques répartis entre  juin et août au sein des abbayes de Senones, Moyenmoutier et Etival-Clairefontaine

Dans la vallée de Senones et dans la vallée de la Plaine jusque au territoire de Granfontaine en Alsace, on trouvera  les vestiges de cette histoire :
• Le château de Pierre Percée fut la résidence des premiers comtes de Pierre Percée : ce site fait l ‘objet de promenades commentées en juillet-août
• Les ruines du château de Salm, sur le territoire de la haute vallée de la Bruche

Pour en savoir plus sur ce patrimoine princier

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.